Peur-to-Peur et le retour de Nadine Morano.

Vraiment ravi du succès de la chaîne que j’ai lancée sur les élections européennes (et qui est allée jusqu’en Espagne), j’apprécie d’être invité en retour à participer à des échanges entre blogueurs. Deux invitations m’ont ainsi été proposées ces derniers jours, ici et ici. Par manque de temps, je ne répondrai aujourd’hui qu’à celle qui renvoie directement à l’actualité, Dominique Broueilh, une mère de famille de 49 ans, va être entendue par un officier de police judiciaire pour « injures publiques envers un membre du ministère ».

Citizen L. m’invite donc à relayer cette information totalement démentielle. Et oui Nadine, on te voit. Une internaute va être entendue le 11 juin par un officier de police judiciaire de Dax pour avoir commenté une vidéo de Nadine Morano, des mots suivants : « hou la menteuse ».

L’avocat de la ministre justifie cette démarche : « Mme Morano en a assez d’être insultée. Sa qualité de ministre n’a rien à voir avec sa plainte. Elle ne le serait pas, ce serait pareil. Même à l’abri derrière un pseudo, on ne peut pas tout dire. Aujourd’hui, les hébergeurs de sites ne se sentent pas responsables, ce n’est pas normal. Prenez un commerçant qui mettrait des images obscènes dans sa vitrine, il y aurait un procès-verbal. Et sur Internet rien. » Quant au « Hou la menteuse », il reconnaît qu’il y a plus lourd dans le dossier : « J’ai fait des captures d’écrans avec les insultes, je les ai transmises au parquet. Je ne suis pas responsable de l’enquête et de la démarche des policiers. Peut-être que l’internaute qui a écrit « Hou la menteuse » était plus facile à identifier que les autres… C’est regrettable et si un policier fait du zèle je n’y peux rien. »

Il est vrai que les commentaires sur les sites de partages de vidéos sont généralement d’un niveau affligeant et sont parfois peu respectueux. Mais de là à imaginer une ministre porter plainte contre X pour qu’en définitive une brave dame reçoive chez elle un courrier de la brigade de répression de la délinquance contre la personne pour lui reprocher ce syntagme enfantin, on a peine à y croire.

Cette affaire arrive guère après, le désormais fameux « Sarkozy, je te vois » d’un enseignent en philosophie et dès lors inquiète sur la judiciarisation de la protection de l’image de nos représentants politiques.

Sans compter que cette démarche ridicule risque de renforcer l’absence de popularité de la ministre (à la rigueur on s’en moque) mais risque de surtout brider la liberté d’expression et la vitalité démocratique du net… Il est vrai que dans le cas précis, le terme « menteuse » relève, en effet, de l’injure d’un point de vue juridique, mais dans ce cas que faire des commentaires profondément insultants? Il serait intéressant que Maître Eolas, nous informe de ce que peut risquer madame Broueilh pour ce commentaire…

En attendant, on ne sait même plus ce que l’on a droit de dire à la ministre sans risquer une convocation,… pour ne prendre aucun risque, je conclurai donc cet article par une chanson de Dorothée, et je n’y suis pour rien si le titre est hou! La menteuse.

About these ads

2 réponses à Peur-to-Peur et le retour de Nadine Morano.

  1. Erlikhan dit :

    « C’est regrettable et si un policier fait du zèle je n’y peux rien. »

    Cette lâcheté est répugnante. Même pas capable d’assumer en face cette mise au pas des citoyens ordinaires.

    De plus, cela incitera de plus en plus de gens à utiliser des procédés les rendant anonymes sur le net, ce qui compliquera la tâche de la police en cas d’affaire vraiment grave.

  2. pradeau dit :

    Nadine M.: contre-vériteuse????

    signé Ségo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :