Les mythologies mutatis mutandis (article qui ne sert à rien mais peut distraire)

Cet article se voulait être un travail de fond. Il va se transformer en un article publicitaire. Je voulais vous parler des Nouvelles Mythologies de Jérôme Garcin, mais j’ai beaucoup trop apprécié ce livre pour lui consacrer une critique objective. Je voudrais tout de même vous rappeler le fonctionnement de ce livre, avant de relever quelques bons mots pour vous donner envie de parcourir cet ouvrage collectif.

En 1957, Roland Barthes écrivait Mythologies, 53 chroniques et autant de portraits acides de la société de consommation française. Aujourd’hui ces articles paraissent parfois désuets, mais font toujours référence. Dans cette œuvre, il traitait de sujets allant du steak-frites à Poujade en passant par la D.S, c’est ce principe que l’on retrouve dans ces Nouvelles Mythologies. Jérôme Garcin, qui dirige cet ouvrage, a d’ailleurs insisté dans sa préface sur le fait qu’ils allaient être « fidèles aux principes » et qu’ils allaient « ouvrir le bazar des années 2000 ». Le bazar ils vont l’ouvrir avec un joli collectif fait de romanciers, sociologues, philosophes, neurologues, économistes et psychanalystes. Collectif qui va s’attaquer à des sujets hyper-contemporains tels que le Wifi, les OGM, la Star Academy ou le coaching. Je l’ai déjà dit, mais je trouve que ce livre est une vraie réussite, et je vais donc vous livrer quelques bons mots qui m’ont particulièrement marqués…

Le premier article est consacré au speed-dating, Nelly Arcan l’appelle « dispositif de rencontre à grande surface » relevant du « mythe des sentiments gérables » et le compare au « Bingo », on est tout de suite dans le ton. Suivront un article qualifiant Michel Houellebecq d’ « auteur comique », et quelques bons mots tels ceux de Frédéric Beigbeder à propos du GPS: « l’humain est devenu le seul animal géographiquement repérable. A chaque fois qu’il allume son téléphone mobile ou son GPS, il ne peut plus se cacher : on peut lui envoyer des missiles ou la police, ou sa femme ».

Mon coup de cœur ira à l’article d’Alix Girod de l’Ain à propos des machines Nespresso. Elle les qualifie de « monodose égoïste, jetable et non recyclable, résolument clientèle captive » et renchérira en écrivant que cette « drogue légale » « est un concept tellement droite libérale qui pourrait à lui seul expliquer l’effacement de Madelin ». Difficile de ne pas citer aussi les articles se demandant si Google est méchant (réponse : « ce qui est sûr, c’est qu’il est bête. Si les réponses foisonnent à l’écran, c’est qu’il comprend de travers »), affirmant que L’Abbé Pierre avait trouvé un métier novateur celui de « françaislepluspopulaire » ou qualifiant les Smart de « boite à chaussure de la modernité ».

Je finirai sur deux coups de cœur personnels. Sous la plume de Thierry Pech, les sondages deviennent « une photographie floue, mal cadrée, aux contrastes souvent discutables, systématiquement retouchée et bricolée avant d’être diffusée » et pour finir citons Philippe Rambaud, qui écrit à propos des blogs : « n’importe qui peut dire n’importe quoi à des individus masqués qu’il ne rencontrera jamais ». Je ne sais pas si c’est du « n’importe quoi » mais en tout cas vous l’aurez compris j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ces Nouvelles Mythologies.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :