Jouer pour cinq fois plus, « Les Français pensent qu’» on se fout d’eux !!!

Cette fois-ci, on peut le dire, TF1 touche le fond. Pour relancer l’audimat du dimanche soir avant l’émission 7 à 8, la chaine a racheté les droits de l’émission américaine Power of ten. Le principe est simple, gagner toujours plus en en faisant toujours moins. L’appât est le même qu’à qui veut gagner des millions, le fameux million d’euros, mais cette fois-ci il faut deviner « ce que pense les Français ».

Bien sûr, l’idée n’est pas neuve, La famille en or lui doit ses belles heures, et Attention à la marche exploite aussi le filon. Mais force est de noter quelques différences tout de même. Rappelons les règles de ce jeu. Pour arriver au million d’euros, le candidat doit répondre à cinq questions que l’IFOP a préalablement posé à 500 Français « représentatifs » de la population. Il est aidé par un ami et un public extrêmement bruyants ainsi que par une marge d’erreur. Cette marge va decrescendo, ainsi à la première question, il a une marge d’erreur de 40pts (Sa réponse se situe donc entre 20 et 60% par exemple) puis de 30 points, 20, 10, et enfin, il faut donner la valeur exacte de « ce que pense les Français ».

Passons sur le côté insupportable du bruit de fond, sur le style éculé de Jean-Pierre Foucault, mais notons tout de même, que les sondages déjà accusés de bien des mots, sont ici profondément salis. « L’opinion publique n’existe pas » disait Bourdieu, TF1 entend bien prouver que si ! Pourtant, il faut fouiller pour savoir comment ces sondages ont été réalisés [rappelons que la loi sur les sondages obligent de présenter la méthode utilisée par le sondage en même temps que ses résultats]. En fouillant un peu, on apprendre donc que ce sondage est réalisé par l’IFOP sur 500 personnes. On reproche souvent aux sondages (politiques) l’oubli de la marge d’erreur dans la présentation des résultats. Ceux-ci, réalisés généralement sur un échantillon de 1000 personnes, sont fiables à environ trois points près. Si on me permet une simplification mathématique, on dirait donc que sur une population de 500 personnes, population choisie par TF1 pour son émission, la marge d’erreur est donc de plus de 5%. Selon les termes de TF1, il faut donc dire que la marge d’erreur est d’au moins 10 pts (5 points de plus ou de moins soit une fourchette de dix). Les deux dernières étapes du jeu sont donc purement hasardeuse, on doit découvrir le résultat d’un sondage avec une précision que ce sondage n’est pas même en mesure de garantir. Autant dire que l’on se trouve dans un jeu de hasard au même titre qu’A prendre ou à laisser, le fameux jeu où il fallait ouvrir des boites au hasard. En soit, ce n’est pas un problème, sauf que Jean-Pierre Foucault, ne cesse de nous rebattre les oreilles, tout au long de l’émission, avec des expressions telles que « voyions ce que les Français pensent ». On peut avoir l’opinion que l’on veut au sujet des sondages, mais là franchement, je ne vois pas ce qu’une maison comme l’IFOP peut gagner à associer son nom avec un programme qui décrédibilise autant les sondages. L’institut de sondages – présidé par Laurence Parisot – n’aurait-il donc aucune éthique scientifique pour voir ses sondages dévoyés à ce point ?

Un petit point pour se rassurer tout de même – et peut-être pour montrer à quel point TF1 est tombé bien bas – Power of ten, l’émission d’origine, a cessé d’être diffusée faute d’audience !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :