Capital enquête sur les revenus de nos élus

Cela faisait fort fort longtemps que je n’avais pas lu un exemplaire de Capital. J’ai cédé cette semaine après avoir lu cet article du Figaro qui annonce que le magazine a réalisé une enquête colossale sur les salaires de nos élus.

magazine-n-212_article_portrait1Autant le dire tout de suite, j’ai ouvert ce magazine avec beaucoup d’a priori. Je craignais une soupe pseudo-poujadiste qui visait à cracher sur les élus privilégiés. J’ai finalement presque été déçu de ne pas l’avoir été. Rien de très scandaleux dans ce numéro, on peut même lui reconnaître un vrai travail de fond.

Tout d’abord, ce dossier nous présente les revenus de nos élus par catégorie. J’avais eu l’occasion de déjà les lire quelque part, mais je suis toujours surpris par la faiblesse des émoluments des maires par exemple. Ainsi un maire d’une commune de moins de 500 habitants (et qui pourtant ne chôme pas vraiment) ne perçoit que 638 € bruts mensuels contre 5441 euros maximum pour les maires de villes de plus de 100 000 habitants. Un ministre touche 14 017 euros – tous les salaires sont en brut mensuel – le premier d’entre eux 21 026 alors que le président de la République qui s’est généreusement augmenté de 170% à le droit à 22 249€. Les conseillers généraux et régionaux touchent entre 1501€ et 2627€ par mois (selon la taille de leur circonscription) et les sénateurs, députés et députés européens touchent 7008 € bruts mensuels.

A partir de ces éléments, le magazine Capital va essayer d’établir les revenus de 500 élus nous rappelant que leur rémunération est plafonnée dans le cadre du cumul des mandats à 9730 euros  brut mensuel pour un député et à 8165 euros pour un autre élu (cela ne concerne donc pas les ministres, les président d’assemblée,…). Autant que possible, les journalistes de Capital cherchent aussi à lister les privilèges de certains élus, les voyages d’études au soleil, les voitures de fonction à 80 000 € mais aussi le régime spécial des retraites pour les députés qui perçoivent à le retraite 6,1 fois plus que ce qu’ils ont cotisés! Des abus sont aussi dénoncés comme les élus et autres ministres qui font travailler des membres de leur famille (n’est-ce pas Roselyne?). Quelques surprises sont à noter comme le logement de fonction du premier questeur du Sénat, un petit 450m² au cœur du Quartier Latin avec jardin privatif à la française et quelques domestiques… On nous évoque aussi une cantine gastronomique où le repas facturé 15€ à l’élu coûte en réalité 120€…

Le dossier s’achève par une présentation des revenus de quelques stars de la politique, on apprend que Bernard Laporte a renoncé à 800 000€ de contrats publicitaires annuels pour gagner 13316€ par mois, que Rachida Dati perdra plus de 10000€ mensuel en se faisant élire à Strasbourg et que Jacques Chirac – grâce à ces retraites et à son pharamineux salaire de membre du Conseil Constitutionnel – gagne plus que son successeur.

Ce qui est appréciable dans ce dossier c’est que les journalistes s’efforcent régulièrement de rappeler que vu le cursus de la plupart des élus étudiés, il est évident qu’ils pourraient gagner plus d’argent dans le privé. On peut penser au cas de Christine Lagarde qui a vu son salaire divisé par quatre en quittant Baker&Mc Kenzie pour le gouvernement. Il est aussi rappelé que les édiles de campagne sont fort peu payés par rapport aux tâches qu’ils accomplissent.

Bien sûr ce dossier porte des limites. Il n’ouvre pas vraiment une réflexion sur le cumul des mandats qui est pourtant sous-jacent à ces questions de rémunérations. Il brille aussi par l’absence de réflexion sur les salaires des femmes politiques anormalement plus bas que celui des hommes. Bien sûr, les femmes politiques ne sont pas moins payées que les hommes, ces salaires étant définis par la loi, mais étant donnée qu’elles sont généralement beaucoup moins cumulardes (et qu’elles occupent souvent des postes moins élevés), leur revenu peut s’avérer nettement inférieur à leurs homologues masculins.

En un mot, un dossier intéressant pour mieux comprendre les rémunérations de nos élus mais qui trouve tout de même ses limites dans un style un peu catalogue qui énumère dans de brefs articles les rémunérations et avantages de certains élus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :