L’anglicisme de la semaine : Spécial Roland Garros

Et oui comme chaque année, ma productivité est inversement proportionnelle à l’audimat de Roland Garros. En me passionnant pour le match de Federer et celui de Monfils lundi après-midi, j’ai décidé de consacrer l’anglicisme de la semaine à ce tournoi.

J’en ai déjà parlé sur ce blog, la loi Toubon rend l’utilisation de la langue française obligatoire dans les annonces, affiches, publicités visibles dans les lieux publics ou dans les médias ainsi que dans les colloques scientifiques, les grands événements y compris sportifs qui ont lieu sur notre territoire.

Dès lors, le français est obligatoire dans l’organisation du tournoi de tennis de Roland Garros. Les arbitres habitués au vocabulaire universel du tennis doivent s’y plier, apprendre à compter en français, à dire « faute », « filet » et « égalité ».

Ce que l’on imagine moins, c’est que derrière cet événement sportif se cachent des lois qui prévoient la traduction de ces termes par des mots officiels. Par exemple un arrêté du 18 février 1988 prévoit de remplacer l’interjection « out! » par « dehors », il fallait y penser! Quelques années plus tard, l’expression tennistique « deuce » qui signifie l’égalité à 40-40 est donc remplacée par le mot « égalité » et l’interjection « filet! » se substitue à l’anglicisme « let! »(arrêté du 21 décembre 1990). Aussi surprenant, que cela puisse paraître, les arbitres se sont volontiers plier à cette règle, mais ce sont en fait les commentateurs sportifs (plus ou moins concernés par la loi) qui en font fi.

En effet, des mots non-employés par l’arbitre et qui sont l’apanage des commentateurs, ont connu une traduction. C’est le cas de tie-break ou des aces. Lors de l’arrêté que je citais précédemment, il était précisé que le terme tie-break devait être remplacé par l’expression « jeu décisif », expression dont on parfois utilisée mais qui n’a pas fait disparaître son équivalent anglo-saxon. Nettement moins souvent employé, il faut tout de même noter que l’on peut trouver dans le journal officiel, le substitut français du mot ace, il s’agit d’un as, mot que je n’ai personnellement jamais entendu dans ce contexte. Dans le même registre, savez-vous que faire le break a un équivalent français? Toujours dans cet arrêté du 21 décembre 1990, on apprend que cette expression anglophone doit être remplacée par le mot brèche. Dans le journal officiel du 22 septembre 2000 est parue une note qui stipule : « les expressions  »faire la brèche » ou  »créer la rupture » sont proposées en équivalent de  »faire le break ». On peut aussi parler d’une  »balle de brèche », ou d’une  »balle de rupture ». » Surprenant, non?

Cela dit, dans le domaine des sports, la commission générale de terminologie et de néologie a proposé un nombre impressionnant de mots et expressions sans lendemain. Ainsi en formule1, il ne faudrait plus dire « pole position » mais position de tête, un penalty doit se dire tir de réparation et un corner un coup de pied de coin, le mercato doit être remplacé par l’acronyme MDT (ou marché des transferts)… La planche des neiges (snowboard), n’a pas beaucoup plus séduit que la planche à roulettes (skateboard) pourtant apparues en même temps dans le vocabulaire que la planche à voile (windsurf) et toute une autre série de dérivés du mot planche. Dans l’univers de la glisse, il ne faudrait plus dire half-pipe mais demie-lune ou rampe de neige…

Les exemples sont très nombreux, tant il est vrai que comme dans le domaine de la technologie, les mots du sports sont souvent mondialisés rapidement et il devient difficile après coup d’en imposer des traductions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :