Un livre à vous faire voter socialiste!

A quelques jours des élections européennes et alors que le débat est monté d’un cran hier sur France 2, je vous invite à découvrir l’ouvrage de Jean-Christophe Cambadélis, les socialistes européens et les temps nouveaux (disponible gratuitement en ligne).

CambaLe livre s’ouvre sur un bilan de la crise et des possibilités qu’elle offre. « la période ouvre un champ historique à l’Europe » puisqu’il s’agit d’ « une crise généralisée du système capitaliste financier » et d’une « réorganisation de l’empire américain ». Dès lors, l’auteur attend de l’Europe quatre éléments :

> La régulation des marchés. « Mettre un terme à la spéculation sur [le marché]du capital et à la crise des liquidités sur le marché interbancaire »

> La relance de l’économie. Il propose la suspension du pacte de stabilité pour pouvoir mettre en place un plan de relance au niveau des États, ainsi qu’un plan de relance européen de cent milliards d’euros.

> Le contrôle du capitalisme. Il aspire à la généralisation de l’impôt progressif sur le revenu et à la concrétisation des engagements du G20 sur la fin des paradis fiscaux.

> Une nouvelle régulation financière. Une fois encore, il s’agit d’attendre que les promesses du G20 se réalisent au niveau européen, notamment par l’adoption d’un nouveau Bretton Woods.

Mais cet ouvrage se veut avant tout une réflexion sur le socialisme à l’heure actuelle. Pour l’auteur « le blairisme s’est effondré avec le capitalisme financier » dès lors il faut sortir du social-libéralisme pour entrer dans l’aire d’ « une sociale démocratie moderne et assumée ». Tout au long de cet ouvrage, Jean-Christophe Cambadelis s’en prend aux années Blair-Schröder, à cette « gauche désireuse d’affirmer sa  »modernité idéologique » » qui a effectué une « remise en cause radicale de tout un héritage historique ». Pour lui, cette gauche a accepté « la précarité salariale comme condition du plein emploi » et à trop défendre l’idée d’égalité des chances, elle en a oublié de penser à l’égalité des revenus et même « oublié la volonté de réguler le marché à travers des règles, des interventions publiques et de la redistribution ».

Bien sûr, il n’oublie pas non plus d’épingler ses rivaux politiques, les libéraux dans un premier temps : « partout en Europe et dans le monde, les compromis sociaux issus des décennies d’après-guerre ont fait l’objet d’une forte remise en cause » mais aussi la droite populiste qui « dresse les classes moyennes et populaires contre les assistés et les immigrés » en affirmant être des « rénovateurs ». Évoquant « les révolutionnaires sans révolution », il critique la tentative de renouvellement des partis d’extrême-gauche qu’il soit LCR, PCF, Die Linke ou même alter mondialistes.

Pour lui, « la crise actuelle du capitalisme financiarisé a agi comme un puissant stimulant pour un retour de la gauche à ses fondamentaux. » La gauche peut aussi s’appuyer sur l’espoir qu’a fait naître l’élection de Barack Obama, « puissant stimulant pour les progressistes de la planète ». Dès lors, il précise son propos. « Il ne s’agit plus d’abolir le capitalisme mais il reste fondamental de le domestiquer à travers une triple régulation économique, sociale et écologique ». Il invite à sortir de la troisième voie blairiste inspirée par les écrits d’Anthony Giddens et son « beyond left and right »1 pour – au contraire – réaffirmer l’affrontement « gauche – droite ».

Citant le Manifeste des partis socialistes européens, il écrit : « contrairement à la droite, nous n’assimilons pas l’emploi et les droits sociaux des salariés à des charges qu’il faudrait sans cesse réduire ». Concrètement, il en appelle à :

> La préservation d’une sphère non-marchande avec « un cadre européen pour les services publics qui garantira aux citoyens le droit d’accès universel et égal à ses services ».

> Un salaire minium décent. L’idée est d’impulser l’harmonisation sociale vers le haut avec un salaire négocié pays par pays, mais qui garantirait partout un niveau de vie décent aux travailleurs. « les travailleurs ne doivent pas voir leurs droits sociaux mis en concurrence »

> Une engagement contre le réchauffement climatique : il a la « conviction que la lutte contre le réchauffement climatique peut renouveler l’économie européenne », c’est pourquoi il espère que l’union européenne sera unie pour proposer au sommet de Copenhague en fin d’année prochaine une réduction des gaz à effet de serre de 30 % en vingt ans.

Cet ouvrage est éminemment politique, et d’ailleurs l’auteur en appelle à l’entrée massive de la politique dans le cadre du parlement européen, pour Jean-Christophe Cambadelis, « le nouveau cours mondial et la crise économique rendent caduc le compromis historique avec la droite dans la construction européenne. » « Pour la première fois depuis l’institution en 1979 de l’élection du Parlement Européen au suffrage universel, l’affrontement droite-gauche devient lisible dans l’espace public européen. ». Le combat de la gauche sera pour une « Europe politique porteuse non seulement d’un modèle social, mais aussi d’un idéal de civilisation ».

En quelques mots : un livre accessible, agréable à lire et qui nous rappelle que cette campagne n’est pas seulement une question d’égo et d’antisarkozysme mais qu’elle est aussi un important vecteur d’idées nouvelles pour l’Europe. A lire sans modération.


1Par delà le concept de droite et de gauche.

Publicités

One Response to Un livre à vous faire voter socialiste!

  1. Guillaume dit :

    Merci pour ce résumé synthétique et concis, qui revient sur l’essentiel du livre, et surtout donne envie de le lire. C’est aux citoyens de s’emparer du débat européen, et ce n’est qu’en démontrant les enjeux politiques qui sont derrières que ceux-ci le feront !

    Deux initiatives de jeunes de gauche européens pour politiser le débat sont également à noter pour ces élections:

    http://politiserleurope.wordpress.com/ : appel de 27 jeunes socialistes européens pour une alternative à gauche au parlement européen

    http://www.re-so.net/spip.php?article4925: appel de 27 jeunes membres de la société civile européenne avec des propositions fortes pour l’Europe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :