Rama Yade, la diversion

19 décembre 2008

La polémique stérile lancée par le gouvernement sur la soi-disant obstruction parlementaire du parti (voir ici) socialiste comme les attaques de la majorité sur la personne de Rama Yade, relèvent d’une tentative de diversion. Avant de revenir sur cette polémique Rama Yade, rappelons que la vraie information c’est que la France connaît sa première récession en quinze ans.

rachida_dati_et_rama_yade_chez_la_reine_d_angleterre_referenceDepuis une semaine Rama Yade est l’objet de multiples attaques par des membres de la majorité au point que la députée UMP Françoise Hostalier s’est déclarée aujourd’hui « totalement scandalisée » par « l’hallali »1 contre la secrétaire d’État aux droits de l’homme, réclamant à Nicolas Sarkozy et François Fillon d’y « mettre fin ».

Quelques jours après que Rama Yade ait refusé de se présenter aux élections européennes, c’est Bernard Kouchner qui ouvrait le bal. « Je pense que j’ai eu tort de demander un secrétariat d’Etat aux droits de l’Homme. C’est une erreur. » Pas très violent, peut mieux faire.

Roger Kartouchi prend donc le relais. Mercredi passé il affirmait qu’on « ne peut pas refuser de se présenter aux européennes si le président de la République le lui demande ». On aurait pu l’attaquer pour offense au chef de l’État…

François Bayrou, en bon humaniste qu’il est devenu (il faut bien trouver un positionnement à son parti) est venu défendre Rama Yade en déclarant que « la meute des hyènes » était lâchée. A ce moment précis la côte de popularité de Bernard Kouchner perdait 10 points, Rama Yade en gagnait 3, tout ça grâce à l’intervention de Bayrou, que de pouvoirs!

Nicolas Sarkozy ayant parait-il manifesté sa colère contre Rama Yade au conseil des ministres auquel elle ne participait pas. Christian Estrosi en a ajouté un peu. « Elle existe parce que Nicolas Sarkozy l’a fabriquée ! », a-t-il déclaré au Parisien. « On fait un placement, on le fait fructifier et, au moment où on veut en tirer les bénéfices, voilà… ».

Rama Yade s’offusque de ces propos et demande des excuses, au lieu de ça, elle recevra une nouvelle charge de Nadine Morano. Selon elle, la diversité ne devait pas être un bouclier pour les ministres… Stop, c’en est assez!

Mais au fait, pourquoi Rama Yade a-t-elle refusé de se présenter aux européennes? Plusieurs hypothèses possible:

1- la théorie du complot: On lui a demandé de refuser pour faire un peu de bruit et détourner l’attention des français. Impossible (?).

2- elle a mal vécu de ne pas avoir été élue à Colombes aux municipales où elle était troisième sur la liste UMP. Possible qu’elle n’aime plus vraiment le suffrage universel après cet exercice, surtout que c’était loin d’être une élection ingagnable le maire sortant était UMP!

3- elle a déclaré préférer un mandat national. Et pourquoi? Petite question qui se souvient de Tokia Saïfi? La secrétaire d’Etat chargée du Développement durable en 2002 avait fait couler beaucoup d’encre en tant que « ministre issue de la diversité » puis elle a été élue au Parlement Européen et on a presque plus jamais parlé d’elle… C’est d’ailleurs le cas de beaucoup d’autres élus. Une dernière petite question qui fâche. Pourquoi y-a-t-il (proportionnellement) plus de femmes députées européennes que de femmes à l’Assemblée Nationale? Les partis français ayant toujours accordé peu de crédit au Parlement Européen, il n’est pas rare qu’ils se servent des élections européennes pour offrir un poste aux fidèles à qui ils ne veulent pas donner trop de pouvoir ni un trop beau poste… aux femmes donc par exemple…

Rama Yade a refusé cette bouée de sauvetage, ce n’est pas pour autant qu’elle sera éjectée du gouvernement, elle est quand même bien pratique pour détourner l’attention comme lorsque Kadhafi était venu…

1 : Cri des chasseurs ou sonnerie de la trompette annonçant que le cerf est aux abois. Merci au gouvernement d’enrichir notre vocabulaire

Publicités

Qui va prendre sa place?

8 décembre 2008

jean-pierre_jouyet2Depuis que l’on sait que Jean-Pierre Jouyet va prendre la tête de l’Autorité des Marchés Financiers (l’autorité française de régulation de la bourse) les spéculations vont bon train pour savoir qui va prendre sa place de secrétaire d’Etat des affaires européennes. Hier soir, (télé)Rama Yade a annoncé publiquement qu’elle refusait de se présenter aux élections européennes, totalement disponible, elle devient favorite pour le poste. L’avantage de la nommer c’est que son ministère étant totalement inutile il n’y a pas besoin de chercher un remplaçant… L’inconvénient d’une telle nomination c’est bien sûr que le gouvernement Fillon perdra l’un de ses meilleurs éléments pour promouvoir sa ministre la plus inexpérimentée… Affaire à suivre.